vendredi 9 octobre 2009

J'ai testé pour vous ...

...La Nuit Blanche (Paris, Edition 2009)



Pour une fois, j'étais motivée à la faire cette nuit blanche. D'après le programme, il y avait des manifestations dans 3-4 quartiers différents de Paris (de mémoire le 19ème, le Marais, le quartier Latin, une petite partie du 13ème). Nous avons voulu commencer par le quartier Latin. Alors ? Odéon ? ou Jardin du Luxembourg ? comme si on avait le choix ! il y avait tellement de monde nous avons été portés par la foule. "Ah. Bon alors on va à Odéon là. Ah non tiens, si on continue comme ça on va au Jardin du Luxembourg. Bon, ok". A quelques mètres du Jardin du Luxembourg, on s'aperçoit qu'il y a une queue gigantesque pour voir l'œuvre qui est dans le parc (quand je dis "œuvre" j'en sais rien en fait). On remonte la queue sur le trottoir d'en face pour voir où cette dernière s'arrête. Elle est longue. Elle est très longue. Ah ça y'est, on voit l'entrée. Puis... encore de la queue de l'autre côté. La même, symétrique. Quand j'y réfléchis, si ça se trouve c'était ça le truc à voir ! En arrivant au bout de la rue, nous avons de nouveau été happés par la foule... A un moment, un mec à béquille me rentre dedans et dit tout haut d'un air mauvais "c'était p't'être pas une bonne idée..." je n'ai pas entendu la fin mais j'ai supposé qu'il parlait du landau que je poussais. J'aurais tendance à dire que c'est pas une bonne idée non plus que de faire la nuit blanche en béquilles, débile.

Après plusieurs longues minutes, nous réussissons à nous extirper des gens, des jeunes cons, des bobos etc. On se recueille à l'abri-bus, dans le but d'aller à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière, il y a une manifestation à la Chapelle. Moi, l'hosto, ça me botte. On attend le bus, ce dernier ne passe pas. On décide de commencer le trajet à pieds. Oh et puis en fait pourquoi ne pas le terminer à pieds. 3km environ. C'était sympa, il n'y avait pas grand monde. Ah si, des nanas bourrés qui vomissent, et des mecs à poils (ça a un arrière goût de festival de Quend cette nuit blanche).

On arrive à la Pitié Salpêtrière. J'étais partagée entre le mauvais souvenir (c'est là que j'ai passé mes oraux pour mon concours) et le bon (c'était quand même une belle journée). Mais tout ça c'est subjectif, passons. Une jolie guirlande rouge est posée par terre, et nous mène à la chapelle. Il y a très peu de monde, en fait il n'y a quasi personne. On prend des photos, on est content : il est 00h15 et ça y'est, notre Nuit Blanche commence ! Enfin ! On remonte lentement la guirlande. On arrive aux porte de la Chapelle, un genre du vigil fait barrage : "c'est fermé".

2 commentaires:

Dr Chewbacca a dit…

Ca avait l'air cool, dans l'ensemble.

Eleanor Rigby a dit…

Je ne suis pas prête d'oublier ma première nuit blanche à Paris.
En plus, quand tu vois ce que les autres ont pris en photo, ça avait l'air d'être au top : http://viviane95.bloguez.com/viviane95/632506/Nuit-blanche-Paris
Que s'est-il passé ?

Nous avons été maudits.